Maux

Mille maux, mais plus aucun mot. Commotion sans remède. Emotions en prison... Artiste maussade en quête d'un hameau. Cherche un moment immobile, Sous les rameaux d'un sycomore. Voilà la monnaie de sa pièce. Fruit de ses pensées monoxyde. Il fait partie de la monade, Cette grande mosaïque, qui modèle notre vie. Toujours, il poursuit l'immoral,... Lire la Suite →

Publicités

Fragment #3

L’océan m’a prit tout ce que j’aimais, ma famille, mes souvenirs, mes rêves, notre enfance. Contrairement à toi, je n’y croyais pas : cette rédemption, cette fin heureuse que tu voyais pour nous deux, ce nouveau départ sensé nous mener pas à pas vers un bonheur capable de nous faire oublier le sang et les larmes.... Lire la Suite →

L'Homme et la Mer Homme libre, toujours tu chériras la mer ! La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme Dans le déroulement infini de sa lame, Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer. Tu te plais à plonger au sein de ton image ; Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton... Lire la Suite →

Monologue théâtre – 2018

Thème : harcèlement Portrait : La fille afghane, Steve McCurry   Tes traits sont partout ! Ils résonnent dans ma tête. Quand je regarde le vide tu es là, quand je me perd je te vois. A chaque fois, ton rictus me glace le sang.   Sans m'en rendre compte je t'ai laissé lever une... Lire la Suite →

Jardin

Cesse de rêver d'ambroisie... Ce monde de diamant n'est qu'hérésie, Tu as grandi avec la poésie, Les histoires qu'on te contait étaient fantaisies. A présent, face à la réalité, tu rêves d'euthanasie, Car tu penses que c'est la seule qui te procurera l'amnésie. Submergée par ces ecmnésies... Tu crois encore pouvoir faire reculer l'étisie. Cours,... Lire la Suite →

Pensée nocturne #71 – Abandon

Abandon, ce mot est papier de verre, il racle nos gorges jusqu'au sang, furieux de sortir, de dominer, d'éclater au grand jour. Abandon, il se cache dans les recoins, attend une faille, comme un virus persistent sans remède existant. Certains évoqueront réussite mais je ne connais pas même ce mot, comment pourrais-je l'employer ? Tout... Lire la Suite →

Amour tarentule

Esprit ma plus grande cellule, Cœur en pleine canicule, Raison funambule, Sentiments libellule. Plus aucun calcul.. Passons le préambule, Attendons le crépuscule, Soyons noctambules. Te voilà incrédule, Mais dans tes yeux je bascule. Gravé sur ma peau ton matricule, Que tu as effacé sans scrupules. Au final nous sommes molécules, Simples et minuscules, Qui se... Lire la Suite →

Pensée nocturne #70 – Trouble

Elle t'ensorcelle, te fascine, t'hypnotise, te rend chèvre. Tu dis ne pas l'aimer, ris, puis assure la hair. Mais toi même tu n'en sais rien car elle te trouble, te fait vaciller, empêche ta pensée de cheminer en liberté. Tu n'y comprends rien. Te sens un peu idiot et ignorant. Alors que tout le monde... Lire la Suite →

« J'éteignis la lumière, et dans chaque ombre qui dansait sur le mur, j'eus l'impression de revoir se dérouler mon cauchemar. Je me tournai dans mon lit, incapable de trouver le sommeil, priant pour que l'aube ne tarde plus. » « Demain le ciel brillerait un peu moins que ce soir. Mais demain, le monde... Lire la Suite →

Spleen

Elle faisait partie de ces gens. De ceux qui ne vivaient pas mais qui n'était pas encore dans l'au-delà. Autour d'elle, la vie battait son plein, cependant elle ne souhaitait pas en prendre part. Parfois elle y pensait... Elle se disait que si les gens voulaient véritablement la connaître alors ils devraient venir la voir.... Lire la Suite →

Pensée nocturne #69 – Avancer

Incompréhensible. Plus je crois saisir les nuances de ce qui m'entoure, Plus je découvre que je suis submergée par l'inconnu. C'est un peu comme si j'avançais à tâtons dans l'obscurité la plus profonde. Pourquoi avancer alors... ? C'est instinctif, comme un appel, un écho, un chemin. Une plainte, légère mélodie qui m'attire, et me guide...... Lire la Suite →

Identité

Vois-tu ce vase au fond de la pièce ? Celui baigné par la lumière rosée d'un matin d'hiver. Celui posé parmi la poussière sur le guéridon, comme un trophée du passé, dont on a oublié la raison. Oui celui là ! Avec la peinture écaillée, les délicates arabesques d'un autre temps qui aurait pu symboliser... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Prose Pipe et Poésie

Textes et poèmes de ma création .

Les secrets pour rayonner

« Tout mouvement de quelque nature qu’il soit est créateur » Edgar Allan Poe

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

Les enfants perdus

Le blog de ceux qui ne grandissent qu'en taille.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer